Parkings à Fromentine, les islais secouent le cocotier - Ile d'Yeu

Perplexes face à une situation bloquée, des associations insulaires prennent le taureau par les cornes.

Alors qu’une réunion tenue fin mai au conseil départemental leur donnait bon espoir de voir enfin aboutir un projet de parking public, du côté du Rampy à la Barre-de-Monts, les associations Aller-Retour, Ex-Islais, Yeu Demain et le groupe Facebook « Problèmes de parking à Fromentine » ne savent plus aujourd’hui que croire.

 

Confrontation sans issue

D’un côté, le sous-préfet des Sables d’Olonne, qu’elles ont rencontré le 29 juillet, affirme : « Il n’y a aucune volonté de la commune de la Barre-de-Monts de faire aboutir ce dossier ». De l’autre, le maire de la Barre-de-Monts déclare : « L’État, par la voie du préfet, poursuit la prise d’otage de notre commune, en bloquant le PLU, et s’entête à vouloir nous diriger vers le sud du Rampy, alors que tout est prêt depuis près de 10 ans à l’est ». Douze hectares ont été expropriés à cet effet en 2002, mais ils ne sont pas viabilisés. La zone d’activité actuelle du Rampy n’étant pas occupée à 100 %, le sous-préfet estime : « Il faut la densifier et y installer un parking plutôt qu’en aménager un en zone naturelle ». Il aurait obtenu, pour la commune, un taux de 0% auprès de la Caisse des dépôts, afin de réaliser un parking à étages.

Pour sortir de cette situation de blocage, les associations insulaires se demandent si l’issue n’est pas du côté du Département. Alain Leboeuf, président de la commission Infrastructures et transports du conseil départemental, et de la Cie Yeu Continent, leur a assuré qu’il prenait le dossier en main. D’ores et déjà, des solutions « rustine » ont été mises en place : aménagement d’un parking gratuit de 150 places, à l’emplacement de l’ancien péage du pont de Noirmoutier, réservé en été aux touristes se rendant à la journée sur l’ile via Yeu Continent, et prolongement de la ligne de car « la littorale » au départ des Sables, jusqu’à Fromentine.

 

Ras-le-bol

En attendant une décision des pouvoirs publics, les associations s’activent pour trouver par elles-mêmes des solutions afin qu’Islais, ex Islais ou résidents secondaires puissent garer leur voiture à moindre coût à proximité de Port Fromentine. La réunion d’information qu’elles organisaient le 28 juillet a fait ressortir un ras-le-bol quant aux tarifs pratiqués par les principaux parkings privés.

 

Des alternatives collectives

À l’origine du groupe Facebook qui compte 800 inscrits, Laure Barault est en train de constituer une association. Celle-ci proposera à ses adhérents « des réponses et des actions pour régler les problèmes liés à l’insularité, au transport notamment ». Parmi les alternatives de stationnement envisagées : l’obtention d’un tarif groupe auprès d’un loueur de voitures, ou encore l’achat d’un terrain, conjointement ou non, avec un prestataire de gardiennage de véhicules, à la Barre-de-Monts ou dans une commune voisine. La constitution d’une société d’économie mixte a été évoquée. « C’est une hypothèse qu’on n’écarte pas. Mais il faut d’abord trouver un terrain. Le Département n’écarterait pas non plus sa participation » a déclaré Michel Charuau, adjoint chargé du développement économique, à l’île d’Yeu.

 

MM

Écrire commentaire

Commentaires : 0