Des idées pour la réhabilitation du Grand Phare de L'île d'Yeu

Dans le cadre de leurs études, des étudiants en licence professionnelle d’économie et gestion de la construction au lycée Saint-Gatien de Joué-les-Tours ont planché sur la réhabilitation du phare de la Petite Foule. Cet exercice a fait l’objet d’une coopération étroite entre leur professeur, Fabrice Lachassagne, la mairie (service patrimoine notamment) et les services maritimes de l’État. Il prenait place dans la réflexion engagée par la municipalité sur la « seconde vie » du site, qui comprend aujourd’hui des bâtiments en partie désaffectés.

Le 13 mars, cinq équipes d’étudiants présentaient leurs travaux devant un jury composé de représentants de la mairie, des services techniques, de la direction interrégionale de la mer nord Atlantique – Manche ouest, du consortium GDF Suez et de Yeu Demain. Chacune d’entre elles a développé sa proche approche du projet, avec des solutions techniques plus ou moins poussées. Mais toutes, soumises à des impératifs techniques, de biodiversité et de développement durable, se sont orientées, à des degrés divers, vers les mêmes thématiques : autonomie énergétique avec éolien et photovoltaïque, bâtiments à énergie passive, assainissement autonome, maison de la nature, restaurant, gîtes et logements locatifs, halle marchande pour les produits locaux, ferme pédagogique…

Et toutes ont chiffré leur projet. Si quelques propositions apparaissaient peu réalistes (les étudiants n’avaient jamais mis les pieds sur l’île), leur travail riche en idées ouvre des pistes de réflexion.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Ghandour (lundi, 29 juin 2015 22:49)

    un bon travail..comment peut on voir votre rapport du travail por bien discuter les detais