Opium du peuple sur la scène du Casino à L'île d'Yeu le 8 mai

Alors que les Opiumettes cherchent sur scène à prendre le pouvoir, Opium du peuple fera escale le 8 mai sur l’île, dans le cadre de sa tournée pour le lancement de son album La revanche des clones. Créé en 2007, le groupe chante des variétés françaises à la sauce punk rock (Vian, Dutronc, Bachelet, Renaud…), en poussant la parodie à son paroxysme avec un humour décapant et en évoluant vers le spectacle théâtral musical. Une soirée aura lieu la veille au bar du Bon accueil pour accueillir « à l’islaise » chanteurs, chanteuses et musiciens.

L’adieu des Free’s Tones

Organisé par les associations Les Peaux Bleues et Rock’n Oya, le concert fait place en première partie aux Free’s Tones, un jeune groupe de rock islais. « Nous avons donné notre premier concert en février 2010 » se souvient Renaud Charuau. Il avait alors 18 ans, et ses coéquipiers entre 12 et 13 ans.

« Nous avons pu démarrer grâce à Rock’n Oya, qui met une salle de répétition à disposition des jeunes à la Citadelle, avec tout le matériel sono et une batterie. Nous n’avions pas vraiment de style au début. Au fil du temps, on s’est recentré sur le rock français : Noir Désir, Téléphone… ». Aujourd’hui, les Free’s Tones manquent de temps pour répéter – deux d’entre eux font leurs études sur le continent – et préfèrent arrêter. « On voulait donner un dernier concert en beauté. Avant Opium du peuple, c’est l’occasion rêvée ». Outre Cendrillon de Téléphone, leur « valeur sûre », on entendra trois nouveaux titres de leur répertoire : La couleur des blés de Blankass, Temps à nouveau de Jean-Louis Aubert et Sweet Home Alabama de Lynyrd Skynyrd. Et, pour ne pas décevoir leurs fans, Les Free’s Tones, c’est nous, de leur propre composition. Après leur adieu à la scène, peut-être les reverra t-on une ultime fois cet été à la fête du porc à Saint-Sauveur ?

Au Casino – vendredi 8 mai – 20 h 30 – concert debout. Tarif : 12 €. 

Écrire commentaire

Commentaires : 0