Le Corsaire - Ile d'Yeu : Cotriade de fin de chantier

Pour la troisième année consécutive, l'association du Musée de la pêche organise un repas de poisson, le samedi 16 août, sur le quai du Canada. Et pour la troisième année consécutive, le Corsaire est en travaux afin d'être conservé au sec le plus longtemps possible. Si le gros du chantier sur le navire se termine, la cotriade est elle bien partie pour rester !

 

Chaque année, la cotriade de merlu gagne en ampleur avec 250 couverts en 2012 et 400 en 2013. Les responsables du Musée de la pêche espèrent bien atteindre les 500 cette année grâce à un délicieux menu qui met le poisson local en valeur. À ceux qui n'auraient pas encore goûter, on ne peut que conseiller de se laisser tenter par cette soupe de poisson suivie du merlu qui a cuit dedans. L'an dernier, les cuistots de l'association n'avaient pu satisfaire tout le monde et il avait fallu retourner dans les cales du Petit Gael 2 prendre ce qui lui restait de merlu. Cette année, Dany Taraud, Marcel, Alain et tous les autres bénévoles ont prévu de se munir de quatre gamelles de soupe. Le poisson sera pêché spécialement par le Petit Gael 2 lors d'une marée entre vieux marins...

Pour ceux qui ne voudraient pas faire la queue, les réservations sont ouvertes tous les matins au Musée de la pêche. Les animations musicales seront assurées par des accordéonistes de tous horizons avec d'abord Islais des Notes, suivi d'Eric Gautier et Simone Bessonnet avant le duo Alain Augereau et Sébastien Bertrand accompagné par un ami breton. Et bien sûr, tous les bénéfices de la soirée seront investis dans la rénovation du Corsaire mis au sec depuis seize ans.

 

La chambre du pont arrière sera visible


Après les travaux extérieurs lors des deux premières années programmées du chantier, cet été ont commencé les travaux intérieurs. La passerelle, le poste de commandement, sera remise à neuf ainsi que la chambre à l'arrière du bateau qui pourra être vue au travers d'une planche de plexiglas. L'éclairage du pont sera également refait après que la lampe installée par la Commune ait déjà été réorientée pour ne pas gêner le voisinage. Pas rancunier, Dominique Royer, le propriétaire du galet Vert a offert 1.000€ pour aider l'association dans ces travaux de lumière. Mais l'association peut surtout compter sur le soutien de la municipalité qui avait programmé trois années de financements, sur l'aide du Conseil régional et sur un appui particulièrement conséquent du Conseil général qui a apporté cette année 35.000€ pour soutenir cette dernière tranche de travaux. Certes, des travaux de peinture et quelques menues rénovations seront toujours à anticiper dans les années à venir, mais le Corsaire est bel et bien préservé pour être à nouveau visité et voir chaque été une nouvelle cotriade célébrer le merlu islais !

Écrire commentaire

Commentaires : 0