De nouveaux fauteuils au cinéma de l'île d'Yeu

Après plus de 30 ans de bons et loyaux services, il était temps de procéder au changement de fauteuils du Ciné Islais, la salle de cinéma municipale ouverte à l'année. La couleur bleu nuit marquera donc une nouvelle étape de la vie du Ciné Islais après 34 dernières années de rouge vif.

 

Créée en 1928, la « salle paroissiale » était intégrée au quartier de l'église à toucher l'école primaire catholique et à deux pas du presbytère. C'est en 1947 que le cinéma prît le nom de « Ciné Islais » et, pour des générations d'habitants des quatre coins de l'île, la sortie du week-end au cinéma, souvent à pied, reste un souvenir marquant, de même que le bar situé dans la cour, en face de l'entrée. Il y a 40 ans, le hall d'entrée était construit et c'est en 1980 que le balcon fut supprimé et que les fauteuils étaient changés. Ces dernières années, le calendrier s'est accéléré avec d'abord le rachat de la salle par la mairie en 2004 alors que celle-ci appartenait encore à l'association diocésaine « Monts et lumière », toujours propriétaire sur l'île de « La Missionnaire » par exemple.

De 2004 à 2008, l'exploitation avait été confiée à une association continentale par délégation de service public. Mais ce fonctionnement du prendre fin peu avant les élections municipales de 2008 et, dans l'urgence, la mairie reprit en main la gestion du Ciné islais en régie municipale. En 2009, le passage à la projection numérique fut l'un des premiers parmi les petites salles de la région. Et, en ce printemps 2014, ce sont donc 212 nouveaux sièges qui viennent d'être installés pour « améliorer le confort », dixit Bruno Noury, de projections très populaires.

 

En moyenne, 40 spectateurs par séance 

 

En effet, la fréquentation du Ciné islais se porte bien comme le montre les chiffres délivrés par Guillaume Anbérrée, l'un des trois employés. Avec environ 750 séances par an, le Ciné Islais permet un accès permanent aux nouveaux films et à d'autres diffusions (documentaires, séance-débat, ciné-club). En 2011, un record a été atteint avec 33.026 spectateurs et si les chiffres ont baissé en 2012 (29.464) et 2013 (26.196), cela nous rappelle que comme les autres salles, le Ciné Islais dépend d'abord de l'offre des films. Grâce à cette bonne fréquentation, la salle islaise cumule les financements au sein du Centre national du cinéma (CNC) qui peuvent être mis à disposition lors de travaux. C'est ainsi que sur les 60.000€ nécessaires au changement des sièges, 50.000€ provenaient du CNC. En donnant ces chiffres, le maire de l'île d'Yeu s'est également félicité que les entreprises islaises aient répondu présentes avec JD Espace Bois pour le revêtement et la pose des fauteuils et ECCS pour l'électricité.  

Écrire commentaire

Commentaires : 0