Une taxe de séjour forfaitaire pour le port de plaisance de l'île d'Yeu

Plusieurs délibérations du dernier conseil municipal ont concerné la taxe de séjour dont les tarifs restent inchangés en 2014.

 

Il a été défini un statut du travailleur saisonnier afin d'encadrer leur exonération qui semblait poser problème aux hébergeurs. Un travailleur saisonnier est donc un titulaire de la carte temporaire de transport maritime justifiant au moins d'un mois continu de travail ou de stage sur l'île à l'exception des salariés d'entreprises titulaires d'un marché public auprès de la commune, du CCAS ou de l'Office de tourisme.

  

À la demande du directeur du port de plaisance qui pointait la difficulté à collecter la taxe de séjour, une étude a été réalisée afin d'établir une taxe forfaitaire pour les visiteurs plaisanciers. A raison de 233 places de stationnement, 4 personnes en moyenne dans les bateaux, multiplié par 0,6 en fonction d'un abattement obligatoire de 40%, multiplié par 220 jours de perception et 0,22€ le montant de la taxe, le résultat de la taxe de séjour forfaitaire du port de plaisance serait de 27.065€.

La municipalité ayant choisi d'appliquer un abattement facultatif de 45% pour parvenir à un chiffre proche de ce que le port de plaisance acquittait les années précédentes, la somme finalement définie par ce nouveau calcul est de 14.885€ que le port de plaisance versera à l'Office de tourisme au titre de la taxe de séjour. Le conseil a accepté ce nouveau calcul.

 

Sylvie Groc en a profité pour appeler de ses voeux une taxe forfaitaire pour l'ensemble des hébergeurs de l'île face à la difficulté de l'Office à percevoir tout ce qui devrait lui revenir. « C'est un gros boulot, mais cela contraindrait ceux qui ne déclarent pas la taxe, éviterait les déclarations folkloriques et simplifierait grandement les choses ».

Écrire commentaire

Commentaires : 0