L'ile d'Yeu conservera son statut de canton

Le découpage départemental proposé à l'automne avait créé une levée de bouclier de la part de nombreux élus vendéens, dont ceux de Noirmoutier et l'île d'Yeu mariés de force dans un même canton. Alors que Noirmoutier avait proposé de rejoindre le canton de Saint-Jean de Monts, le maire de l'île d'Yeu s'est associé au maire du Palais à Belle-Île pour écrire au Ministre de l'intérieur et défendre la cause des îles. Après une rencontre à Paris avec Yves Colmou, le chef de cabinet du Ministre, l'île d'Yeu a finalement obtenu gain de cause. Et gagnera même un représentant au nom du nouveau mode de scrutin !

 

L'exception insulaire

Le projet de Loi du 17 mai 2013 sur le mode de scrutin départemental, et donc le découpage des cantons, avait été revu par le Conseil constitutionnel qui recommandait de déroger à l'équilibre démographique pour certains critères exceptionnels, notamment géographiques dont celui de l'insularité. Parmi toutes les îles du ponant, seules Belle-Île et l'île d'Yeu se sont battues afin de préserver leur représentation au sein des Conseils généraux. Bruno Noury a su rappeler que « l'île d'Yeu a une liaison maritime qui lui impose des contraintes particulières. En décembre, je suis intervenu auprès de l'assemblée du CG qui a, à l'unanimité, soutenu le maintien d'un canton propre à l'île d'Yeu. » Les élus vendéens unanimes, quelques appuis au sein du gouvernement, de l'Assemblée ou du Sénat ainsi qu'un travail de contacts et de réseaux en plus, et le maire de l'île d'Yeu a pu être reçu lundi 6 janvier au Ministère de l'intérieur par Yves Colmou, qu'un article de L'Opinion présente comme « un fin connaisseur de la carte électorale (qui) s’est également vu confier la mission stratégique de redécouper les départements, dans le cadre de la réforme des conseils généraux. » Fort de tous ses appuis, le maire de l'île d'Yeu a pu faire valoir sa détermination alors que Belle-Ile, même population, même éloignement d'une ville importante, serait en passe de perdre son canton...

  

Deux conseillers généraux en 2015 !

  

Alors que le Morbihan, le département français qui compte le plus d'îles, est ainsi en passe de perdre tout représentant insulaire, l'île d'Yeu va en gagner un ! En raison du nouveau mode de scrutin qui impose un duo paritaire, il y aura donc en 2015 deux élus islais, une femme et un homme, pour défendre la « sensibilité insulaire » au Conseil général de Vendée. Selon Bruno Noury, le maintien du canton de l'île d'Yeu a déjà été validé par le Conseil d'Etat. Il semble évidemment que la volonté noirmoutrine de rejoindre le canton de Saint-Jean de Monts a favorablement pesé dans la balance. Tout le monde devrait donc se satisfaire de ce nouveau découpage.

Écrire commentaire

Commentaires : 0