Rentrée scolaire à l'école des pêches de l'île d'Yeu

 

La rentrée « scolaire » à l'école des pêches, aux Bossilles, a débuté beaucoup plus tôt cette année. En effet, dès le mois de juillet, Jacky Couthouis et son équipe ont accueilli deux jeunes de l'île en certificat d'initiation nautique (CIN) en alternance rejoints en septembre par un troisième. Ces trois jeunes hommes ont comme point commun de n'avoir pu devenir marins à l'adolescence et d'avoir repris en main leur avenir professionnel à 20 ans passés. Tous les trois ont évidemment trouvé des embarquements sur l'île où les onze navires qui pratiquent la grande pêche semblent disposer d'équipages au complet.

 

Toutes les formations pêche sur l'île

Avec une formation qui s'achèvera au printemps prochain, les trois jeunes Islais savent qu'ils pourront bénéficier d'un cursus complet sur leur île. Après le CIN, ils pourront enchaîner avec le Capacitaire dont une nouvelle session a commencé en parallèle de la leur et en commun avec le Capitaine 200 voile et commerce. Quatorze élèves, dont trois marins, sont inscrits pour un diplôme délivré en décembre. Les participants au module spécifique voile poursuivront en début d'année prochaine, mais ils devraient être moins nombreux. Après avoir constaté un niveau parfois « limite » de certains inscrits, le directeur de l'école des pêches et son équipe ont décidé d'imposer une sélection plus stricte aux candidats, en termes notamment d'expérience de navigation.

 

La pêche a de l'avenir

 

Dans les semaines qui viennent, l'école va rapidement afficher complet. En plus de trois autres jeunes marins inscrits en CAP matelot, deux Islais accompagnés d'un Nazairien, une formation de mécanicien sur petites machines de 250 Kwh va bientôt commencer, qui sera elle aussi suivie par une formation sur grosses machines de 750 Kwh. Enfin, en début d'année prochaine, la pêche sera toujours au programme avec une nouvelle session de CIN en continu cette fois et, si les inscrits sont suffisants, des formations de Lieutenant de pêche et de Patron de pêche. Tous profiteront du dernier investissement de l'école avec un nouveau simulateur de navigation, radio et radar du système mondial de détresse et de sécurité en mer (SMDSM). Dans les années à venir, le contenu et l'organisation des formations des écoles de pêches et lycées maritimes devraient évoluer. Les Islais sont en première ligne dans ces discussions car Jacky Couthouis, le directeur de l'école, participe aux discussions en tant que représentant des marins FFSPM au sein du Comité national des pêches.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0