Mission accomplie pour le tour de l'île à la nage

Malgré un changement d'effectif au dernier moment, les jeunes nageurs challandais qui s'étaient lancés le défi du tour de l'île à la nage au profit de la Ligue contre le cancer ont remporté leur pari. Bien aidés par un Islais endurant, ils auront mis un peu moins de sept heures pour accomplir cette belle performance !

 

Marcel Constant, l'un des trois pompiers volontaires à l'origine du projet, n'a finalement pas pu rester sur l'île en raison d'obligations professionnelles. Il a été remplacé au pied levé par Sébastien Semelin, adepte des sports extrêmes et d'endurance. Firmin Ruchaud et Thomas Besseau s'entraînaient eux depuis environ 10 semaines en piscine et en mer pour réussir ce pari bien étudié.

Dimanche 25 août à 7 heures du matin, c'est sous la pluie et aussi les doutes des accompagnateurs de la SNSM étant donné les courants, que l'équipe reconstituée a tout de même décidé de se mettre à l'eau en direction de la pointe des Corbeaux. En plus du zodiac des sauveteurs en mer, les trois nageurs étaient accompagnés d'un bateau piloté par Christophe Olivier, adjudant au centre de secours de l'île. Sans palme, équipés uniquement de combinaisons, bonnets et lunettes, les nageurs se sont relayés toutes les 10 minutes. Si à certains endroits du tour de l'île, les pauses étaient évidemment les bienvenues, les 20 minutes à passer hors de l'eau étaient parfois trop longues.

« En fait, à bord du bateau, on se refroidissait alors que, dans l'eau, on était en plein effort. Dix minutes à nager, c'est bien pour trouver son rythme. Mais, une heure après l'arrivée, j'avais encore froid... » a déclaré Firmin Ruchaud.

 

L'enfer au Châtelet !

 

La première ligne droite du port aux Corbeaux semble s'être bien déroulée grâce aux courants, mais une fois passé la pointe, les trois nageurs ont subi le changement de conditions. « C'était dur des Corbeaux à la Tranche, très dur de la Tranche aux Sabias, l'enfer au Châtelet, et très dur jusqu'au Trupailles » a détaillé Sébastien, fin connaisseur des lieux. Heureusement, Thomas n'avait pas lésiné sur l'avitaillement du bateau avec boissons énergétiques, et aliments sucrés et salés. Avec la pointe du But en vue, les nageurs prenaient conscience de la réalisation de leur objectif. Le plus dur était fait. La dernière ligne droite jusqu'au port relevait presque de la partie de plaisir avec les courants portants et l'euphorie de la mission accomplie. Une cinquantaine de personnes les attendaient à l'entrée du port où les nageurs ont accosté quai du Canada vers 14h. L'objectif sportif a donc été tenu au-delà de leurs espérances avec un tour de l'île bouclé en un peu moins de sept heures !

 

S'ils ne veulent pas dévoiler le montant du don final qui sera versé à la Ligue contre le cancer, les trois nageurs se disent « vraiment contents de ce qu'on va offrir pour la recherche ! » La collecte locale est venue compléter les dons défiscalisés sur Internet qui sont d'ailleurs toujours possibles sur : http://www.alvarum.com/defiyeu

Écrire commentaire

Commentaires : 0