Fin de l'exception pour les horaires des cafés de l'île

Alors que tout au long de l'année les cafés vendéens ferment à 1h du matin, en été, sur tout le littoral, la fermeture est autorisée à 2h en raison de la sur-fréquentation touristique. Depuis 1992, l'île d'Yeu était la seule commune à bénéficier d'une extension jusqu'à 3h dans le cadre d'un arrêté particulier. Cette année, cette demande a donc été renouvelée, mais fin juin, n'ayant toujours pas obtenu de réponse, Mairie et UCA ont commencé à s'inquiéter et ont donc contacté la sous-préfecture qui aurait mis quelque temps à répondre. Pendant ce temps, sur toute la côte, l'horaire officiel était devenu 2h du matin depuis le 15 juin. Un arrêté sur lequel l'île d'Yeu ne figurait pas dans un premier temps, les services préfectoraux étant visiblement eux aussi très habitués à l'exception insulaire... dépité

 

Une saison déjà morose...

« Notre demande s'appuyait sur des raisons économiques, car l'île d'Yeu bénéficie moins de l'affluence d'avant et d'après-saison, et sur des raisons de sécurité, car nous souhaitons canaliser la population nocturne sur le port plutôt que d'avoir à faire face à de multiples fêtes sur tout le territoire » a expliqué Bruno Noury. Une délégation islaise s'est donc déplacée pour rencontrer le Directeur de Cabinet du Préfet, sans succès. Pour la première fois depuis 21 ans, les bars de l'île fermeront donc tout l'été à 2h et le maire a exprimé son « inquiétude » de débordements alors que l'été est chaud, voire orageux... Du côté des commerçants, Cédric Féliot, président de l'UCA, « regrette le manque de concertation. Nous avons été mis devant le fait accompli, or il y aura des conséquences sur l'emploi avec 62 heures de travail en moins pour chaque café dans une saison qui s'annonce mauvaise malgré le beau temps... » Prenant acte de l'impossibilité de discuter en amont, le président de l'UCA a depuis démissionné du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) qui se réunit chaque semaine en été. Pour Eric Gateau, le brigadier de la gendarmerie locale, « l'autorité administrative n'a pas souhaité reconduire l'exception et nous nous y conformons. Le mois de juillet a été plutôt calme sur le port en dépit de l'horaire de fermeture avancé et de la chaleur. »

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Morgate (dimanche, 04 août 2013 12:23)

    On s'en fiche on sera aux balleresses plus tôt que prévu hi hi!

  • #2

    Yannick (dimanche, 04 août 2013 15:29)

    Remise en question morgate!

  • #3

    Eine queue (dimanche, 04 août 2013 18:33)

    D'humeur volatile je passe du corbeau à l'hirondelle