L'Insula entravé par un voilier

Samedi 13 juillet, alors qu'il entrait dans le port, l'Insula Oya II a vu sa route barrée par un voilier. Contraints à une manoeuvre périlleuse, le commandant de l'Insula et son équipage ont réussi à éviter un incident plus grave.

 

Il était 10h15 quand le voilier « Leonardo » a voulu sortir du port sans moteur, mais surtout apparemment sans respecter les feux de priorité qui annonçaient l'entrée du caboteur de la Régie. Se dirigeant à la voile sur sa droite puis sur sa gauche, le voilier a fini par obstruer le passage à l'Insula arrivant sur sa lancée. Le commandant du navire a donc du faire brusquement machine arrière ce qui a fait caler ses moteurs, comme nous l'a expliqué Patrick Bastien, le directeur de la Compagnie.

A l'aide de ses propulseurs d'étrave, l'Insula est parvenu à éviter le voilier, mais le navire s'est alors retrouvé entre le phare du quai du Canada et la demi-lune à proximité de l'entrée du port de plaisance, là où l'espace n'est pas beaucoup plus long que l'Insula... Selon les témoins de la scène, l'équipage du bateau de la Régie et le personnel du port de plaisance sur l'eau ont particulièrement bien géré la situation pourtant exceptionnelle.L'ancre de l'Insula a ensuite été mouillée pour stabiliser le navire face au vent pendant que les mécaniciens relançaient la machine.

 

Le bateau de sauvetage était lui aussi sur l'eau, prêt à intervenir, car pendant ce temps, les autres navires à passagers, de la Compagnie Yeu-Continent comme de la Compagnie vendéenne arrivaient à leur tour. Tout est finalement rentré dans l'ordre vers 11h, et lundi matin l'Insula a repris la mer comme prévu évitant notamment de graves dysfonctionnements dans les liaisons entre l'île et le Continent en cette époque estivale. Si le voilier a prétexté une panne de son moteur, la Compagnie Yeu-Continent a tout de même transmis un rapport de mer aux Affaires maritimes qui jugeront s'il est nécessaire d'engager une procédure.

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Vincent (mardi, 16 juillet 2013 15:37)

    Leonardo : faut lui donner un an de suspension. Comme s'il avait bousculé un arbitre

  • #2

    bruno (mercredi, 17 juillet 2013 18:57)

    si les navires de la Régie respectaient la vitesse dans la passe, ça ne serait peut etre pas arrivé. Que fait la capitainerie?? Ah oui, c'est gérer par la CCI donc le département qui est aussi administrateur de la régie ...............