Défi des Ports de Pêche 2013 - 7ème place pour les islais à Palavas

Après la fabuleuse édition 2012 du Défi des ports de pêches quand les Islais avaient été si près du podium à domicile, l'équipage emmené par Marco Jolivet espérait bien se classer parmi les trois premiers sur les flots de Palavas, du 17 au 22 mai. Tout près de leur objectif pendant une grande partie de la compétition - après avoir notamment remporté leur première régate dans l'histoire du Défi ! - le bateau islais termine finalement 7ème d'une compétition très relevée.

 

Tout avait pourtant mal commencé pour les Islais lors d'une première journée noire avec un spi déchiré, une manivelle cassée et un abordage sur Pornic... Lors des trois premières régates, Yeu Défi se classait ainsi 6ème, 3ème, 8ème. Le deuxième jour semblait encore plus mal parti avec une course numéro 4 terminée à la 14ème place... Il était temps de se reprendre sur un nouveau parcours banane un peu plus long.

Malgré la difficulté à s'adapter à des vents instables, les Islais prenaient un bon départ et collaient au Grau-du-roi jusqu'à la dernière bouée au vent que le « germounu » franchissait avant les autres pour ne plus quitter la première place. En 26 éditions du Défi, c'était la première fois que l'île d'Yeu remportait une régate ! Dans le parcours côtier qui suivait, les Islais continuaient avec une troisième position qui les faisait remonter à la 4ème place du classement général. « On y croyait dur comme fer ! » nous a avoué Marco Jolivet.

 

Le troisième jour de course n'a cependant pas permis aux Islais de renouveler leurs exploits de la veille. « Ça fait trois Défis en Méditerranée, et à chaque fois les conditions de vent sont vraiment incroyables, complètement différentes de l'Atlantique. Il y a même eu un démâtage ! » a bien dû constater Marco. Yeu Défi termine tout de même à une honorable 7ème place, à 15 points du Pays Bigouden, étonnant vainqueur devant Palavas et La Cotinière. « C'est un équipage qui navigue depuis longtemps ensemble, mais d'habitude ils sont toujours derrière nous. Cette année, tout leur a souri et même eux en étaient étonnés. En tout cas, chapeau aux Bigoudens ! » Et Marco Jolivet et son équipage à terre comme en mer auront une nouvelle fois apprécié l'ambiance du Défi palavasien. Ils auront aussi apprécié d'entendre les éloges sur le Défi islais qui a ainsi continué à faire parler de lui. L'an prochain à Pornic, les Islais retrouveront des conditions de vents stables et feront tout pour, enfin, monter sur le podium !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0