Portes ouvertes sur le site archéologique de la Tranche

Depuis environ une semaine, L'éperon barré de la Pointe de la Tranche fait l'objet, pour la 3ème année consécutive, de fouilles archéologiques. Ces recherches sont dirigées par son instigatrice, Audrey Blanchard, une jeune doctorante de l'université de Rennes 2 préparant une thèse sur le néolithique final.

Située sur la partie Sud de l'île, l'intérêt du site de la Tranche repose sur la présence d'un assemblage lithique datant du néolithique, révélé lors de récentes prospections. En surface, on observe d'ailleurs de manière assez nette la ligne de dalles dispersées verticalement qui barrent l'éperon sur 80m et marquent ainsi la position d'un talus préhistorique.

 

En 2010 et 2011, les fouilles étaient orientées sur l'architecture du site et sur l'intérieur de l'espace enclos.

Un premier sondage portant sur l'architecture a permis l'observation d'un talus de 6 m de large composé de 3 parties :

Une partie orientale (2,50m de large) délimitée par des dalles verticales et un muret de pierres sèches, une partie médiane (1,50 m de large) dépourvue de blocs et une partie ouest (2m de large) se composant et s'organisant comme la partie orientale.

Des pièces lithiques et céramiques y ont été trouvées en faible quantité.

Les recherches menées à l'intérieur de l'enceinte ont permis, quant à elles, de révéler, grâce à la bonne conservation de plusieurs niveaux, un mobilier en plus grande quantité.

Le matériel retrouvé (lames de poignard en silex turonien, lames de haches en silex continental,...), semble correspondre à la période du néolithique récent (3800 à 2900 av JC).

 

De par la position géographique de l'île et le mobilier retrouvé, le site pourrait avoir connu des influences culturelles multiples. Des présomptions se portent en particulier sur les groupes armoricains (Groh-Collé / Kerugou) ou encore ceux du Centre-Ouest de la France (Matignons / Peu-Richard).

 

Les fouilles menées en ce moment, jusqu'à la fin de la semaine prochaine, visent à renforcer et compléter les 1ères conclusions tirées.

Une dernière phase de recherche sera menée en 2013.

 

Mercredi 12 septembre, de 10h à 17h, Audrey Blanchard et son équipe se tiendront à votre disposition sur place pour présenter leur travail et répondre à vos questions.

Écrire commentaire

Commentaires : 0